Menu
DONNEZ VIE
À DES PROJETS
INNOVANTS
PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ
CAOUTCHOUC
& POLYMÈRES
INTÉGREZ UN RÉSEAU
D'ENTREPRISES ET
DE LABORATOIRES
DÉCOUVREZ NOS OFFRES
D'INGENIERIE PROJET
ET DE SERVICES
PARTICIPEZ À NOS ÉVÈNEMENTS
EN FRANCE ET
À L'INTERNATIONAL
Pourquoi adhérer ? Contact Newsletter
  • Pôle
  • Partenaires
Agenda

  • 26
    janvier
    2018
    Réunion émergence Big Data dans l’industrie des polymères et caoutchoucs
    Projets collaboratifs de R&D dans le numérique
    > Lire la suite
  • 30
    janvier
    2018
    Journée AXE BTP et Elastomères
    Le 30 janvier 2018 - CSTB à Nantes
    > Lire la suite
  • 14
    mars
    2018
    Journée AXE Polyuréthanes : Appel à communications
    Limite d’envoi le 24 janvier
    > Lire la suite
  • du 21
    mars
    2018
    au 22
    mars
    2018
    Colloque Sports et Polymères à Clermont-Ferrand
    > Lire la suite
  • du 23
    avril
    2018
    au 25
    avril
    2018
    Séminaire européen des doctorants du caoutchouc
    par Lodz University of Technology, Pologne
    > Lire la suite
Agenda

  • du 15
    janvier
    2018
    au 17
    janvier
    2018
    Workshop polymères et océans 2018 : appel à résumés
    Du 15 Janvier au 17 Janvier 2018 à l’Université de Montpellier
    > Lire la suite
  • 19
    janvier
    2018
    Voeux de l’INPI Centre-Val de Loire
    et Labellisation des talents INPI 2017
    > Lire la suite

Le caoutchouc naturel

Un élastomère aux qualités exceptionnelles

Le caoutchouc, terme générique désignant un élastomère, est un matériau présentant des propriétés mécaniques uniques d’élasticité obtenues après réticulation, appelée dans l’industrie du caoutchouc la vulcanisation. Il peut être produit à partir de produits naturels ou synthétisé.


Le Caoutchouc - Cao (bois) et Tchu (pleurer) - "Bois qui pleure"


La véritable histoire du caoutchouc débute bien avant la fin du XVe siècle, lorsqu’à la suite des grandes découvertes, les Européens commencent à observer, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, l’usage séculaire que font les populations autochtones d’une matière alors inconnue en Europe, qu’elles appellent le Cao Tchu (le bois qui pleure, le latex provenant de la saignée de différentes plantes - dont l’hévéa et le guayule. Les Amérindiens confectionnent des objets courants, fabriqués par moulage sur argile : balles, toiles enduites, torches, qu’ils rendent étanches en les passant à la fumée.
Ils l’associent aux mythes de création, de la course du monde : dans le « juego de pelota » (jeu de balle précolombien), la balle en caoutchouc avec son rebondissement incessant, mime la course du Soleil. La matière caoutchouc devient ainsi sacrée.
Les Conquistadors, plus intéressés par l’Eldorado, ramènent quelques échantillons en Europe, mais ils sont relégués dans les « cabinets des curiosités », faute d’applications, car le latex est :

  • collant lorsqu’il est exposé au soleil ;
  • fond à température élevée ;
  • devient cassant à basse température ;
  • brunit et se coagule lorsqu’il est maintenu à l’air.


Aujourd’hui, le terme "caoutchouc" est employé pour désigner :

  • la matière première : caoutchouc naturel, issu de l’hévéaculture, ou caoutchouc synthétique, issu de la pétrochimie
  • les mélanges préparés à partir de caoutchouc naturel ou synthétique avec des additifs
  • le produit final obtenu après mise en forme et vulcanisation


Sa récolte


Le caoutchouc naturel est présent dans de nombreuses espèces végétales mais il provient aujourd’hui principalement d’un arbre appelé « Hévéa » (Hevea brasiliensis) localisé dans les zones tropicales d’Asie du sud-est (Vietnam, Indonésie, Thaïlande) et en Afrique (Cote d’ivoire).



Le caoutchouc naturel est commercialisé sous deux formes :

  • liquide : après récolte, le latex, traité par quelques gouttes d’ammoniaque pour éviter qu’il ne coagule, est centrifugé pour éliminer une partie de l’eau qu’il contient. Des stabilisants chimiques assurent sa conservation. Applications possibles : gant, préservatif
  • solide : plusieurs traitements du latex sont possibles : soit par coagulation naturelle, soit par coagulation contrôlée (par traitement acide)



L’étape clé de vulcanisation


Le caoutchouc naturel brut a une forte sensibilité thermique : dur et friable quand il fait froid et poisseux et se ramollissant à température élevée, il en devient ainsi inutilisable. La mise au point de la vulcanisation, par l’Américain Charles Goodyear au milieu du 19ème siècle a permis d’améliorer considérablement ses propriétés mécaniques ainsi que sa résistance aux variations de température. Cette étape a donné le coup d’envoi aux nombreuses applications développées par l’industrie du caoutchouc.



Sources : wikipedia et http://www.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/Etude_caoutchouc_1ere_partie.pdf

Image courtesy of SNCP / Fotolia / Trelleborg
Cliquez pour filtrer les derniers articles
Elastopôle - Siège Social - 5 rue du Carbone - 45072 ORLEANS Cedex 2 - Tél. : 02 38 45 75 87
© Elastopole - Réalisation Atmedia